Le droit à l'alimentation est une composante majeure d'un système alimentaire durable. Il s'agit d'un droit de l’homme reconnu par le droit international qui protège le droit de chaque être humain à se nourrir dans la dignité.

Le droit à l'alimentation est défini comme le « droit d’avoir un accès régulier, permanent et non restrictif, soit directement ou au moyen d’achats financiers, à une alimentation quantitativement et qualitativement adéquate et suffisante correspondant aux traditions culturelles du peuple auquel le consommateur appartient, et qui lui procure une vie physique et mentale, individuelle et collective, épanouissante et exempte de peur.» Olivier De Schutter (rapporteur spécial du droit à l'alimentation auprès des Nations Unies de 2008 à 2014). 

Le droit à l'alimentation requiert donc la garantie de l'accès, physique et économique, de tous à l'alimentation, à travers une offre diversifiée de points d'achats et des prix abordables. Cet accès doit en outre être régulier et permanent. Il peut être direct (via l'achat d'aliments) ou indirect (via l'accès aux moyens de production que constituent la terre, l'eau, les semences et autres ressources).  

Le droit à l'alimentation implique également que les denrées soient disponibles en suffisance, diversifiées et qu'elles puissent satisfaire les besoins essentiels des individus.

Des réalisations concrètes

Le Plan wallon de lutte contre la pauvreté