référentiel alimentation durable

Face aux limites du système alimentaire dominant, de type industriel, une série d’initiatives innovantes sont prises en Wallonie, par différents acteurs et à différentes échelles.

Jusqu’il y a peu, il n’existait toutefois pas de cadre fédérateur ou de vision largement partagée de ce que devrait être un système alimentaire durable pour la Wallonie, afin de guider ces initiatives et, plus globalement, la transition vers un système plus durable.

Ainsi, la première action de l’axe Alimentation de la Stratégie wallonne de Développement durable prévoit l’élaboration d’un tel « référentiel ».

Pour construire celui-ci, un processus participatif a été mené par le département du Développement durable entre juin 2017 et avril 2018. Il a impliqué près d’une centaine de structures, représentant les différents acteurs du système alimentaire wallon : fédérations professionnelles, associations expertes dans les différentes dimensions de l’alimentation, pouvoirs publics régionaux et locaux, acteurs de l’action sociale, de l’éducation et de la formation, du développement territorial, syndicats, etc.

C’est sur la base de tous les apports reçus que le référentiel a été établi, en prenant soin de couvrir l’ensemble des dimensions liées à l’alimentation (emplois, santé, environnement, équité sociale, prospérité, etc.) et de refléter les préoccupations et sensibilités de chacun.

Il se structure selon 8 principes généraux et 6 objectifs stratégiques, dont 2 transversaux et 4 thématiques. Chaque objectif stratégique est décliné en objectifs opérationnels et en leviers d’action.

Le référentiel est disponible ici : version complète et prospectus de présentation.

Pour qu’il contribue à accélérer la transition vers un système alimentaire durable en Wallonie, chaque acteur, qu’il soit public ou privé, est invité à s’approprier ce document et à situer son action dans l’atteinte de ses objectifs.

C’est ainsi que le référentiel pourra déboucher sur des dynamiques plus opérationnelles, faciliter les échanges et renforcer la collaboration entre les multiples acteurs, favoriser la recherche de cohérence et générer une véritable mobilisation collective en faveur de la transition vers un système alimentaire plus durable en Wallonie.