02.06.23

Le 26 mai à Liège s'est tenu un évènement fédérateur pour les parties prenantes du secteur de la construction, les acteurs publics et le monde politique.

Envie d'en découvrir plus sur les projets de l'Alliance Climat Emploi Rénovation ? Vous êtes au bon endroit !

Voici un petit résumé visuel de l'évènement.

Image
sketchnote-ACER

Après six mois de travaux intenses menés par les quatre groupes opérationnels et les onze groupes de travail thématiques, les 90 organisations parties prenantes de l’Alliance Climat Emploi Rénovation se sont retrouvées au Val Benoît ce 26 mai pour aborder les enjeux de la rénovation énergétique en Wallonie. L’évènement était animé par Arnaud Ruyssen, journaliste à la RTBF.  

L’Alliance Climat Emploi Rénovation est le bras armé de la Stratégie de Rénovation Energétique à Long Terme, qui fixe les objectifs à atteindre en Wallonie ; pour le secteur résidentiel, un parc qui atteint en moyenne le label A d’ici 2050 et pour le secteur tertiaire, un parc décarboné d’ici 2040. Ces objectifs correspondent à environ 125 rénovations lourdes par jour, c'est-à-dire le triple du rythme actuel. Cet effort représente une augmentation de 36.000 emplois dans le secteur de la construction, et 120 milliards de travaux.  

Rassemblant tant les acteurs privés du secteur de la construction que les acteurs publics, l’Alliance est structurée autour de quatre axes de travail majeurs, à savoir : la demande, l’offre, les bâtiments publics et le financement. Ces quatre enjeux ont été abordés par les différents intervenants. 

Demande

demande-ACER
demande-ACER

Annick Fourmeaux (Directrice générale du SPW Territoire, Logement, Patrimoine et Énergie) est intervenue sur les dispositifs régionaux existants et innovants qui accompagnent les ménages dans leurs projets de rénovation énergétique, avec un focus sur les Plateforme locales de rénovation énergétiques.   

Olivier Vandooren (Directeur général de Buildwise) a exposé les différents travaux de Réno+, visant la massification de la rénovation énergétique.  

Christine Mahy (Secrétaire générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté) a mis en évidence la nécessité d’intégrer la précarité énergétique dès le début des réflexions liées à la rénovation, et non pas de la traiter à posteriori avec le risque de créer ou d’accentuer des problématiques touchant les publics précaires.

Offre

offre-ACER
offre-ACER

Marie-Kristine Vanbockestal (Administratrice générale du FOREM) a insisté sur l’urgence d’augmenter l’attractivité du secteur de la construction, notamment auprès des jeunes. Alors que la question du sens est de plus en plus présente chez les jeunes actifs, le lien avec le domaine de la rénovation énergétique doit être accentué pour attirer plus de talents dans ce domaine.  

Raymonde Yerna (Administratrice générale de l’IFAPME) a mis en évidence la communication, la motivation et l’incitation pour capter des talents et augmenter l’offre d’emploi dans le domaine de la rénovation énergétique.  

Hugues Kempeneers (Directeur général d'Embuild Wallonie) a insisté sur la nécessité de réindustrialiser et de revaloriser les filières pour augmenter la production de matériaux et de solutions en Wallonie, et limiter le taux de fuite (sur 100 € dépensés, seuls 41 sont captés par les entreprises wallonnes).  

Bâtiments publics

batiments-publics-ACER
batiments-publics-ACER

Sylvie Marique (Secrétaire générale du SPW) a présenté les fondements de la Stratégie immobilière du SPW, ainsi que le rôle d’ensemblier et de support que joue le SPW non seulement vis-à-vis des acteurs du secteur, mais également vis-à-vis des entités publiques.  

Marianne Duquesne (Conseillère experte à l'Union des Villes et des Communes de Wallonie) a insisté sur la nécessité, pour les pouvoirs locaux, d’avoir une vision et des outils communs, mais surtout plus de prévisibilité dans les subsides à la rénovation énergétique, notamment en recourant davantage au droit de tirage.  

Financement

financement-ACER
financement-ACER

Nathalie Ombelets (Directrice générale de la Société wallonne du Crédit social) est revenue sur les solutions intégrées et innovantes primes – prêts, qui contribuent à hauteur d’environ 5 rénovations profondes par jour.   

Karel Baert (CEO de Febelfin) a exposé le lien grandissant entre les crédits hypothécaires et la réglementation PEB, bien que les gains énergétiques engendrés par la rénovation ne soient pas encore considérés dans le calcul de capacité de remboursement des ménages. Des outils de financement spécifiques doivent être créés, en concertation avec le secteur.  

Panel ministériel

panel-ministres
panel-ministres

Les ministres Willy Borsus (Economie), Philippe Henry (Energie) et Christie Morreale (Emploi) ont confirmé leur engagement dans les travaux de l’Alliance Climat Emploi Rénovation. Ils ont notamment épinglé des projets du Plan de Relance de la Wallonie qui contribuent directement aux enjeux de la rénovation énergétique ayant trait à la formation, à la production de matériaux et à l’accompagnement des ménages.