09.09.22

SAVE THE DATE !

De nombreuses visites SPG sont organisées chez les producteurs et productrices du Réseau des GASAP. Les invitations sont lancées !

Qu'est-ce qu'une visite SPG ?

Comme vous le savez peut-être, le SPG (Système Participatif de Garantie) est un système d'assurance qualité ancré localement. Ces visites sont l'occasion d'en savoir plus et de discuter, dans la bienveillance, de l'ensemble du projet des producteurs et productrices. Une multitude d'aspects y sont abordés (production, écologie, social, humain et économique).

La discussion se fait sur place lors d'une visite de terrain qui dure environ 3h, lors de laquelle trois figures clés sont présentes : des collègues producteur-ices de la même filière, les mangeur-ses du/de la producteur-ice visité.e, et une facilitatrice du Réseau des GASAP.

Dates et inscription

Samedi 17/9 13h - Courtileke (Haeren)
Samedi 1/10 13h - De Levensbron (Attenrode-Wever)
Lundi 3/10 14h - Espace test du DDH (Anderlecht)
Samedi 8/10 14h - Ferme de Stée (Ciney)

Pour vous inscrire, veuillez prendre contact avec Francesca Baldin, chargée de projet SPG, à l'adresse spg@gasap.be.

D'autres dates seront proposées ultérieurement.

En Région wallonne, les systèmes participatifs de garantie (SPG) se mettent en place dans l'agriculture paysanne

Acheter son panier de légumes et de fruits de saison, son fromage ou sa viande chez le producteur local, c’est ce que font en Wallonie quelques milliers de « mangeurs » auprès de maraîchers, d’éleveurs, de producteurs (miel, jus, pain…) et de transformateurs (pâtes, chocolat…). Outre le fait de manger plus sainement, chacun, à son échelle, aspire aussi au développement d’une agriculture durable, familiale, respectueuse de l’humain et de l’environnement. Et certains souhaitent encore aller un pas plus loin en accompagnant les petits producteurs dans un processus d’amélioration continue.

Dialogues fertiles

Regroupés au sein de réseaux fédérateurs comme les GASAP (Groupes d’Achats Solidaires de l’Agriculture Paysanne) à Bruxelles et dans le Brabant wallon ou le MAP (Mouvement d’Action Paysanne) en Wallonie, producteurs et consomm’acteurs ont mis en place la démarche « SPG » (pour Système Participatif de Garantie). Cette démarche a la vocation d’évaluer et de valider le niveau de qualité de l’alimentation produite.

Soutenue par le SPW Développement Durable, une trentaine de groupes SPG sont actuellement à l’œuvre au MAP. La particularité de la démarche est que la «qualité est définie collectivement, lors des visites de fermes organisées une fois par an », explique Serge Peereboom, cofondateur du SPG Agroécologique du MAP. « Dans le modèle SPG, la rencontre entre producteur et consommateur est en effet primordiale. Nous souhaitons générer un dialogue profond, détaillé et bienveillant tout en pointant les questions à résoudre et les évolutions désirables, tant du point de vue des mangeurs que des producteurs », poursuit-il.

« Lors de chaque visite, le regard expérimenté d’autres producteurs invités vient consolider la démarche », ajoute Francesca Baldin, chargée de projet SPG pour les GASAP. Des délégués, formés par les deux associations et subventionnés par le Service Public de Wallonie, assurent quant à eux, la coordination et le suivi des SPG au travers de ces visites.

Une certification... locale

« Les questions discutées au sein d’un SPG abordent bien entendu les volets environnementaux, mais aussi les volets sociaux ou économiques des productions visitées », détaille Francesca Baldin. Les discussions varient donc fortement d’une ferme à l’autre, d’un territoire à l’autre.

« Pour l’une, il s’agira d’envisager une meilleure irrigation du champ en eau de pluie plutôt qu’en eau de distribution », souligne Serge Peereboom. « Pour une autre, le point d’amélioration visera plutôt la recherche d’alternatives à l’usage du plastique. Une troisième pourra quant à elle mener une réflexion sur la juste rémunération du producteur et mettre en place un "prix-fourchette" pour permettre aux mangeurs de verser un prix de base, moyen ou plus élevé », poursuivent Francesca Baldin et Serge Peereboom. L’objectif est dans tous les cas de comprendre pourquoi ça coince et de trouver ensemble des solutions.

Une certification... reconnue par les pairs et par les mangeurs

Les consommateurs, accompagnés du délégué et des producteurs invités, préparent les visites sur base des critères que partagent les MAP et les GASAP. Lors de ces visites, ils évalueront et valideront ensuite collectivement le niveau de qualité offert par le producteur.

En participant à un SPG, le producteur garantit que sa pratique et sa production sont reconnues et validées par un ensemble de pairs et de mangeur.se.s. Sans se substituer aux certifications existantes d’organismes tiers, le SPG est donc un véritable outil permettant d’engager un dialogue constructif sur l’alimentation et l’agriculture à laquelle producteur et consommateurs aspirent. Pour aujourd’hui et pour demain.

Contacts

Contact pour le MAP : Serge Peereboom paysan.serge@yahoo.fr

Contact pour les GASAP : Francesca Baldin spg@gasap.be