24.08.22

SAVE THE DATE : le 29 septembre, c'est LA Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture.

« La lutte contre le gaspillage alimentaire est considérée comme l'une des solutions les plus efficaces pour enrayer le réchauffement climatique. »

– Chad Frischmann, expert du changement climatique

Le coût du gaspillage alimentaire

Contexte

Aujourd'hui, le simple fait de manger n'est pas un problème pour de nombreuses personnes à travers le monde. Mais pour plus de  800 millions d'êtres humains, manger à sa faim ne va pas de soi et, à ce chiffre déjà effarant, il faut encore ajouter les 132 millions de personnes qui sont menacées par l'insécurité alimentaire et nutritionnelle provoquée par la pandémie de COVID-19. Environ 14 % des aliments produits au niveau mondial sont perdus chaque année entre la récolte et la vente au détail, et on estime qu’en 2019, ce sont 931 millions de tonnes d'aliments, soit 17 % de l'ensemble de l'offre aux consommateurs, qui ont fini dans les poubelles des particuliers, des détaillants, des restaurants et des autres services alimentaires.

Il est impératif à présent de reconnaître que les aliments valent plus que leur prix, d'être conscients des valeurs qui leur sont associées, et de songer aux agriculteurs qui les produisent, aux ressources naturelles qui entrent dans les processus de production et au nombre croissant de personnes qui en demeurent privées. Pour en finir avec la faim et toutes les formes de malnutrition, il faudra veiller à ce que nos systèmes alimentaires soient plus inclusifs, plus respectueux de l’environnement, plus résilients et plus axés sur la nutrition, et ce, depuis la production jusqu'à la consommation.

Cible 12.3 des objectifs de développement durable

ODD 12
ODD 12

La pandémie de covid-19 a montré qu’il fallait prendre des mesures et changer le cours des choses afin de transformer nos systèmes alimentaires et, ainsi, concrétiser la cible 12.3 des objectifs de développement durable (ODD), à savoir d’ici à 2030, réduire de moitié à l’échelle mondiale le volume de déchets alimentaires par habitant, au niveau de la distribution comme de la consommation, et diminuer les pertes de produits alimentaires tout au long des chaînes de production et d’approvisionnement, y compris les pertes après récolte, et reconstruire en mieux après la pandémie.

En Wallonie

En Wallonie, il est estimé que les ménages jettent entre 14 et 23 kilos par tête, ce qui représente une perte économique estimée à 174 euros par année. Le Gouvernement wallon a lancé le plan « Regal » avec l'objectif de réduire de 30 % le gaspillage alimentaire tout au long de la chaîne entre 2015 et 2025. Ce dernier s’articule autour de 17 actions, réparties en cinq axes :

  1. Sensibiliser
  2. Engager
  3. Agir, soutenir et former
  4. Mesurer
  5. Approfondir les connaissances

De la production à la consommation, tous les échelons ont été pris en compte en vue de réduire les pertes alimentaires. Différents forums ont été organisés afin de mettre en réseau les multiples acteurs, dans l’optique d’échanger des expériences et des pratiques pertinentes tout au long de la chaîne alimentaire.

Appels à l'action

​Dans sa brochure intitulée « Engagez-vous contre les pertes et le gaspillage de nourriture. Pour l'humanité. Pour la planète », l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture expose plusieurs appels à l'action.

Image
appels à l'action

Un défi, ça vous dit ?

Affiche défi anti-gaspi
Affiche défi anti-gaspi

Pour marquer cette journée, Too Good To Go s’associe au mouvement. Cette entreprise repose sur une application gratuite depuis laquelle les consommateurs peuvent récupérer les invendus alimentaires chez les commerçants locaux (boulangers, restaurants, supermarchés et producteurs) en fin de journée. L’idée est de proposer un panier surprise avec les invendus que les consommateurs peuvent encore manger, dans le but de « bien manger », et ce, pour un tiers du prix tout évitant que ces aliments ne soient gaspillés.


Très orientée dans une démarche de sensibilisation, l’entreprise est bien consciente de l’ampleur du problème du gaspillage alimentaire et travaille actuellement sur des actions et des campagnes, tant à l’échelle des écoles, que des institutions publiques et des entreprises. Elle propose par ailleurs des formations en matière de prévention du gaspillage. C’est dans ce sens qu’elle lance, à l’occasion de cette journée spéciale, le Défi anti-gaspi : sept jours de défis simples, mais inspirants, pour nous inciter à gaspiller moins de nourriture au quotidien. Tous les jours, un défi sera envoyé aux participants par e-mail, accompagné d’un complément d’informations pour creuser le sujet davantage. Pour participer au Défi anti-gaspi, rien de plus simple : rendez-vous sur le site web https://toogoodtogo.be/fr-be/c/zero-food-waste-week/fr et remplissez le formulaire.

Pour aller plus loin

Les 17 actions du plan REGAL