L’appel à projets « Soutenir la relocalisation de l’alimentation en Wallonie » a été lancé par la Wallonie le 17 septembre 2020. Il visait initialement à soutenir une dizaine de dynamiques territoriales, mais il a finalement mobilisé quatre fois plus d’acteurs qu’espéré ! 145 projets ont été déposés par des entreprises, des pouvoirs publics ou des associations.

En raison de cet engouement, qui démontre l’intérêt grandissant pour le sujet, un budget complémentaire conséquent - comparativement aux 3 millions d’euros prévus à l'origine - a été alloué afin de pouvoir financer une diversité de projets répartis sur tout le territoire wallon. 

46 projets ont finalement été retenus pour un montant total de près de 11,7 millions d’euros !

Quels projets et comment sont-ils soutenus ?

Les projets sont variés et innovants, qu’il s’agisse de développer les circuits-courts, une filière céréalière bio, une filière de légumes bio, la production d’huile de tournesol wallonne ou encore soutenir une ceinture alimentaire.

Le soutien apporté prend la forme d’un financement de maximum 100.000 € par projet et par an durant 3 ans, permettant de couvrir les frais d’1,5 équivalents temps plein au sein de structures en place, ainsi que des frais de fonctionnement.

Cet appel à projets vise à répondre aux questions qui ont jailli lors de la crise sanitaire liée au Covid-19 :

  • Comment répondre à la demande croissante des consommateurs de s’approvisionner localement et d’avoir des produits de qualité et diversifiés ?
  • Comment faire évoluer le système alimentaire pour qu’il réponde aux enjeux sociaux et environnementaux ? 

Des échanges sont organisés entre les lauréats de l’appel à projets afin qu’ils travaillent en réseau et interagissent régulièrement sur leurs projets respectifs, et ce afin de mutualiser leurs expériences, lever certaines difficultés rencontrées, diffuser les meilleures pratiques et favoriser les collaborations.

Dans le cadre de l’Alliance Emploi-Environnement pour l’Alimentation également lancée par la Wallonie en 2020, les principaux enseignements de ces échanges entre porteurs de projets seront communiqués au Collège wallon de l’alimentation durable (CwAD), afin d’en nourrir les débats par des expériences concrètes en cours de mise en œuvre.

La sélection des projets opérée par le Gouvernement s’est faite sur base de l’analyse réalisée par 4 jurys multidisciplinaires et en tenant compte des critères de complémentarité, de diversité et de cohérence. Outre la qualité des projets, une attention particulière a également été donnée à une répartition équilibrée entre provinces, entre villes et zones rurales, et entre projets transversaux et locaux.

Cette mesure de soutien s’inscrit dans le cadre des objectifs stratégiques du référentiel  « Vers un système alimentaire durable en Wallonie », élaboré avec l’ensemble des acteurs du système alimentaire wallon.