Ce vendredi 19 novembre 2021 a eu lieu la remise des Prix wallons du marché public le plus responsable pour les années 2020 et 2021 à Jambes. Ces prix annuels ont pour vocation de récompenser et de mettre à l’honneur les pouvoirs adjudicateurs qui ont adopté une démarche d’achats publics responsables, et ainsi de créer une émulation auprès des organisations publiques.

Félicitations aux lauréats : la Compagnie Intercommunale Liégeoise des Eaux, la Province de Namur, le SPW Mobilité et Infrastructures et la Province de Liège !

Déroulé de la matinée

Lors de ce 3ème Rendez-vous des Acheteurs Publics Responsables, rehaussé de la présence des Ministres Valérie De Bue et Christophe Collignon, plus de 70 personnes se sont réunies pour participer à des présentations et des échanges autour des marchés publics responsables.

Dans un premier temps, Monsieur Michaël SURELLE de CD2E, a présenté un état des lieux des achats publics responsables en Hauts de France, l’occasion de voir comment cela se passe chez nos voisins si proches. Il a également expliqué le fonctionnement d'un outil, le projet de « la clause verte » (laclauseverte.fr) qui se veut être un outil simple, ergonomique et participatif permettant de rendre les marchés publics plus responsables en mettant en avant notamment la gestion des déchets, les biosourcés et l’économie circulaire.

Les participants ont ensuite été répartis autour de 3 ateliers thématiques et la matinée s’est clôturée par la remise des Prix des années 2020 et 2021.

Monsieur Benoît Jacob, 1er échevin de Ottignies-Louvain-la-Neuve et Monsieur Jean-François Jaminet, avocat associé chez LegalSide, ont présenté un cas exemplaire de marché public responsable « Design & Build » dans le cadre de la réalisation de la piscine de Louvain-la-Neuve.

S’en est suivie la présentation réalisée par Sylvie Loutz (SPW, SG, Direction du Développement durable) au sujet de l’échelle de performance CO2 dans les marchés publics.

Deux produits particulièrement intéressants dans le cadre des marchés responsables ont été présentés respectivement par Charlotte de Bellefroid pour les blocs de chaux-chanvre IsoHemp et par Charles Göbbels pour les produits routiers de Reprocover.

C’était ensuite le tour de Damien Verraver, Directeur Retrival, de relater ses activités de déconstruction et de remise en œuvre de matériaux de réemploi dans la construction du bâtiment Retrival situé à Couillet.

A l’aide d’exercices judicieusement choisis, Justine Chanoine, juriste au sein de la Cellule « Manger demain » a proposé un guide pour un marché public d’alimentation plus durable.

A l’issue de cette animation, Catherine Marneffe, Echevine de la Transition écologique, de la Biodiversité, de l’Energie-climat et des Marchés publics à la Ville de Mons présenté un cahier de charges exemplaire en matière d’alimentation

Cet atelier s’est déroulé en deux temps. Avec le Hainaut Développement, les participants sont allés à la rencontre des TPME et ont assisté à une présentation d'un état des lieux des entreprises dans le Hainaut. Hainaut Développement a également présenté ses services en termes de marchés publics responsables et a levé un à un les obstacles.

Ensuite, avec la SAWB, il a été question en 4 étapes de relever le défi de l’économie sociale avec les TPME-EESI.

Documents utiles

Présentation Climat Résilience - Clause verte
Présentations atelier marchés de travaux
Présentations atelier alimentation
Guide pour un marché public d'alimentation durable
Présentations atelier accès T/PME aux marchés publics
Image
Remise des Prix

Remise des prix du concours 2020

La 3ème édition* du concours visait les marchés de travaux intégrant des considérations sur les plans environnemental, social et éthique.

Parmi les 10 candidatures recevables, 3 dossiers ont été retenus comme lauréats :

  1. la CILE (Compagnie Intercommunale Liégeoise des Eaux) - Réalisation d'une station de traitement des eaux ; construction d’un bâtiment pour le service entretien et réhabilitation d’un hangar à ANS
  2. la Province de Namur - Conception et équipement de la maison administrative de la Province (aussi appelée la MAP) de Namur, ainsi que l’aménagement de ses abords
  3. le SPW Mobilité & Infrastructures - Marché de travaux de génie civil, remplacement du barrage de l’écluse d’Hérinnes (Seine-Escaut-Est – Haut-Escaut)

Ces dossiers présentent les caractéristiques suivantes : ils sont tous les trois innovants, ils peuvent être réplicables et peuvent donc être utiles en termes d’exemples; ce qui permet d’essaimer des bonnes pratiques dans les marchés de travaux.

*Retrouvez toutes les informations relatives à l'appel à candidatures pour cette édition 2020 sur cette page.

Au total, 11 dossiers de candidatures ont été réceptionnés par la Direction du Développement durable du Service Public de Wallonie. Un des dossiers a été directement écarté car il ne répondait pas aux conditions du concours à savoir constituer un marché de travaux.

Les 10 candidatures reçues étaient les suivantes :

  1. Construction d’un bâtiment à usage public sur la commune de Floreffe
  2. Installation de panneaux photovoltaïques par la Ville de Namur
  3. Travaux de réfection complète de la voirie, de l’éclairage public et de l’égouttage en centre-ville à Mons
  4. Aménagement du Ravel L156 entre Aublain et Mariembourg
  5. Aménagement d’un atelier de voiture et car-wash pat In BW
  6. Aménagement du Pôle Ressources de Grâce-Hollogne par Intradel
  7. Construction du nouveau siège social d’Ores à Gosselies
  8. Réalisation d’une station de traitement des eaux par la CILE à Ans
  9. Remplacement du barrage de l’écluse d’Hérinnes par le SPW
  10. Conception et équipement de la maison administrative de la Province de Namur

Les membres composant le jury pour cette 3ème édition du concours représentaient tant les pouvoirs adjudicateurs que les entreprises :

  • Christian Capart (Union Wallonne des Architectes)
  • Valérie Regnier (Cour des Comptes)
  • Virginie Richiuso (Confédération Construction Wallonne)
  • Susie Naval (Rotor asbl)
  • Sylvie Loutz (Service Public de Wallonie)

Découvrez la présentation de la CILE en vidéo.   

  • Ce projet a été réalisé dans le cadre d’un Design & Build
  • L’approche environnementale est assez transversale
  • La station de traitement des eaux et la construction du bâtiment nécessaire a été réalisée à ANS au départ d’un site pollué
  • Ce projet a permis la réhabilitation d’un hangar
  • L’intégration paysagère et la biodiversité ont été bien prises en compte dans ce dossier
  • En ce qui concerne les critères d’attribution, une large part est consacrée au volet environnemental (29%).

Découvrez la présentation de la Province de Namur en vidéo

  • Ce projet a également été réalisé dans le cadre d’un Design & Build
  • Bâtiment passif qui fait appel notamment à la géothermie
  • Ce bâtiment est certifié BREEAM. Cette certification permet de fournir des preuves relatives à l’exécution des travaux. Il y est notamment question de matériaux durables, de recyclage et de valorisation des déchets, …
  • Démarche participative mise en place préalablement au projet. Elle a permis entre autres de choisir du mobilier (en partie recyclé), de mettre en place une agriculture urbaine (potagers)
  • Une clause sociale relative à la formation était également présente dans le cahier des charges.

Découvrez la présentation PowerPoint du SPW dans ce document PDF.

  • Il s’agit d’un ouvrage de génie civil
  • Il met en évidence l’intérêt des voies navigables pour le transport des marchandises, qui permet de réduire considérablement les émissions de CO2
  • La sélection de ce projet vient entre autres de son caractère innovant qui a permis de mettre en place un outil permettant de comparer les émissions de CO2 sur un chantier de grande envergure en fonction de son exécution
  • Par ailleurs, il implique directement le personnel dans la réflexion en termes d’émissions de CO2 par le simple fait que tout le personnel est amené à inscrire ses déplacements et sa présence sur chantier dans un dispositif de checkin@work. Ce dispositif permet également dans une certaine mesure de limiter le dumping.

Remise des prix du concours 2021

Le thème du concours 2021* portait sur les critères d’attribution des marchés qui intègrent des préoccupations environnementales, sociales ou éthiques. Le but étant de valoriser des critères autres que le prix, qui, de plus, poursuivent des objectifs environnementaux, sociaux et/ou éthiques.

Le lauréat de cette édition est la Province de Liège pour son marché de services d’enlèvement et de valorisation des équipements informatiques et de téléphonie.

*Retrouvez toutes les informations relatives à l'appel à candidatures pour cette édition 2020 sur cette page.

Au total, 4 dossiers de candidatures ont été réceptionnés par la Direction du Développement durable du Service Public de Wallonie :

  • Province de Liège - Marché de services d’enlèvement et de valorisation des équipements informatiques et de téléphonie
  • Province de Namur - Marché de services relatif à la mise à disposition d’un logiciel de gestion de production des repas et des commandes de denrées alimentaires, respectueuses de l’environnement pour les établissements d’enseignement de la Province de Namur
  • Ville de Mons - Confection et livraison en liaison froide ou chaude de repas s'inscrivant dans une démarche d'une alimentation saine et durable pour les établissements scolaires, les co-accueils et les plaines de vacances de la Ville de Mons
  • Ville de Namur - Installation photovoltaïque sur la toiture de l’ancienne Caserne de Terra Nova conformément aux exigences urbanistiques et patrimoniales de la Ville de Namur

Les membres composant le jury pour cette 4ème édition étaient :

  • Valérie Regnier (Cour des Comptes)
  • Sophie Lareppe (SPW Intérieur et Action Sociale)
  • Estelle André (Bruxelles-Environnement)
  • Louise Dessart (SPW SG - Direction du Développement durable) 

Découvrez la présentation détaillée du marché dans ce document PDF.

Le jury a apprécié le marché pour les raisons suivantes :

  • Une réflexion a été menée par la Province sur la question du matériel informatique en fin de vie dans le but que celle-ci soit plus durable et plus circulaire
  • Après prospection du marché, l’option du marché public leur a semblé la plus pertinente pour une mise en concurrence des opérateurs potentiels (même si en l’espèce, la valeur du marché est de 0€), une analyse des coûts cachés liés à la gestion du matériel en fin de vie ayant par ailleurs été réalisée
  • Démarche très innovante et complète (recyclage des appareils non réutilisables pour produire des matières premières secondaires, chaque machine récupérée finance une surface aménagée en réserve naturelle)
  • Le critère d’attribution qui intègre vraiment l’économie circulaire  vaut 30 points/100, ce qui n’est pas anodin
  • Démarche incluant aussi des dispositions anti-dumping
  • Au niveau du suivi de l’exécution : remise de rapport de ramassage, planning, attestation de recyclage
  • Au niveau des enseignements, le fait d’agir en centrale est un plus ce qui permettra à d’autres utilisateurs d’en profiter. 

Service public de Wallonie

Direction du Développement durable

Louise Dessart : 081/32 13 17 – louise.dessart@spw.wallonie.be