La Wallonie face aux risques environnementaux

Programme & Inscriptions
Contacts & Infos pratiques

La perspective de crises systémiques nous pousse à nous réinventer et à faire émerger de nouveaux scénarios de gestion de risques dans un environnement de plus en plus incertain. Quelles stratégies de développement de territoire faut-il mettre en place ? Quels sont les outils de gouvernance et de monitoring à déployer pour anticiper les risques environnementaux, les gérer, s’y adapter et décider en période d’incertitude et de crise ? Confrontée à ces nombreux défis, la Wallonie souhaite faire appel à ses forces vives afin de construire ensemble un avenir résilient.

Ainsi, la Ministre wallonne du développement durable, Céline Tellier, organise les 2 et 3 décembre prochains un congrès intitulé « Résilience de la Wallonie face aux risques environnementaux ». Co-présidé par les Professeur.e.s Maria Mancilla Garcia (Université Libre de Bruxelles) et François Gemenne (Université de Liège), et coordonné par la Direction du Développement durable du Service public de Wallonie, il abordera différents aspects de la résilience. Plusieurs orateurs de renom réhausseront le congrès de leur présence, dont Jacques Attali pour la soirée inaugurale du 2 décembre.

Cet évènement sera également précédé de modules préparatoires menés en groupes de travail (dont la composition est prédéfinie par les organisateurs) et lancés officiellement par la Ministre le 23 septembre 2021. Ceux-ci auront pour objectif d’élaborer des pistes de recommandations pour améliorer la résilience de la Wallonie, discutées et approfondies en sessions parallèles lors du Congrès.

Objectifs du congrès

  • Établir un diagnostic des vulnérabilités de la Wallonie face aux risques environnementaux, créées ou amplifiées par les phénomènes macro tels que les changements climatiques ou la perte de biodiversité.
  • Élaborer une vision d’une Wallonie résiliente face à ces risques.
  • Aboutir à des recommandations en termes d’outils de gouvernance et de monitoring pour mieux anticiper et gérer ces risques prévisibles.

Les co-présidents du congrès

Maria Mancilla Garcia

François Gemenne

Participation exceptionnelle de cinq artistes

Cinq plasticiens (peinture, street art, sculpture, photographie, vidéo, …) ou artistes de la scène (théâtre, danse, musique, …) seront invités à contribuer à ce congrès.

Seuls ou en équipe, ils viendront exprimer leur perception des risques environnementaux et enclencher par leur intervention une transition des imaginaires. C’est là une condition d’émergence pour une Wallonie plus résiliente.

Ces artistes seront sélectionnés par un jury de professionnels à l’issue de l'appel à candidatures qui s’est clôturé ce 20 août 2021.